Village d’entreprises Castries

    Construction d’un village d’entreprises d’activités et de services :

    Ce programme intègre des activités mixtes autour de services communs, il est  constitué d’ateliers et de bureaux ZAC Via Domitia à Castries (34)

     

    Maître d’ouvrage : Languedoc Roussillon Aménagement

    Surface: 4 500 m2 de SHON (tranche 1 et 2)

    Montant des travaux :  1ère tranche 2 400 000 € h.t

    Date : Concours 2008 - Projet non retenu

     

    Le parti d’aménagement repose sur des choix fonctionnels clairs et lisibles : Le choix des meilleures orientations possibles compte tenu de la capacité de la parcelle.

    La composition générale a un caractère urbain affirmé, les alignements par rapport aux voies et au parcellaire déterminent les grandes directions du plan de masse : les trois ensembles de bâtiments forment un continuum le long des voies et définissent ainsi des espaces intérieurs au projet.

    Les accès piétons et automobiles sont marqués, ils sont dans des positions stratégiques, l’entrée piétonne marque le carrefour d’entrée de la ZAC, les différents parcours possibles permettent un fonctionnement sans retournement des véhicules à l’exception des camions.

    La structure très simple permet la modularité et l’évolutivité des locaux. Par ailleurs, l’organisation interne des bâtiments à usage mixte autorise toutes les variations d’aménagement. Cette simplicité de structure permet de décliner des procédés architecturaux structurant la volumétrie des bâtiments.

    Au béton du socle répond l’étage de bureaux en ossature bois, la projection en avant de la proue du bâtiment constitue un élément essentiel de l’expression recherchée : dynamisme et légèreté.

    La façade sur l’intérieur est rythmée par la trame des ateliers, le principe de la façade élémentaire qui est orientée Nord intègre une composition rigoureuse des percements et d’un grand panneau translucide animé par la signalétique.

    Les questions du développement durable (gestion de l’eau et des déchets, économies d’énergie et énergies renouvelables) constituent  des fondements  techniques que l’architecture exprimera.