Siège de la DREAL à Montpellier

    Restructuration et Rénovation de l’immeuble de bureaux Montmorency, siège de la DREAL-LR, Allée de Montmorency, à Montpellier (34)

    Démarche environnementale avec objectif de performance RT 2012 Réhab.

     

    Maître d’ouvrage : Préfecture de Région L.R. - Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL)

    Mission : Base + SYN

    Surface: 9 260 m2 SHON + 2 niveaux de parking : 3 000 m2

    Montant des travaux : 4 M€ HT

    Date : Appel d’offres en cours - livraison 2015

     

    Le projet consiste à redéployer dans les 5 niveaux du bâtiment, les services présents de la DREAL, et d’intégrer des services extérieurs qui la rejoignent. L’objectif est de renforcer et de moderniser l’identité du bâtiment afin d’assurer aux utilisateurs des espaces conviviaux, fonctionnels et agréables à vivre au quotidien. Les aménagements seront propices à la communication créant des synergies entre les différents services de la DREAL–LR. Les espaces d’articulation, de circulation et de détente favoriseront les échanges créant ainsi un environnement propice à permettre l’innovation et l’émulation. Notre travail sur l’ambiance du patio intérieur, la recomposition de ce paysage intérieur, est de nature à modifier complètement l’image et l’ambiance du bâtiment ; une nouvelle peau se décline, s’accorde avec les protections solaires et absorbe le rythme actuel par des entités de plus grandes dimensions. Cette démarche de recomposition se prolongera dans les espaces intérieurs communs. Un travail de mise en couleur des circulations et des nœuds aux angles du bâtiment permettront l’identification des différents services créant ainsi une signalisation « passive » utile au repérage. L’opération se déroulera en plusieurs phases et en milieu occupé. L’enjeu de réhabiliter de manière durable consiste en une appréciation et optimisation des fonctionnalités au regard des potentialités du bâtiment existant et un aménagement intelligent : lumière naturelle maximale dans les locaux, ventilation naturelle d’été efficace, une approche bioclimatique élargie et une maîtrise des consommations énergétiques. Cette approche globale et synthétique s’accompagne également d’un souci d’adaptabilité et d’évolutions possibles du bâtiment.