Bureaux et Ateliers FLORISENS à Montpellier

    Construction du siège social « Florisens » - bureaux , ateliers et entrepôt

    ZAC  Euréka à Montpellier (34)

     

    Maître d’ouvrage : Privé SARL Florisens

    Mission : Base + OPC

    Surface: 1 994 m2 de SHON

    Montant des travaux : 1 600 000  € h.t

    Date : Livraison Fin 2012

     

    La grande idée directrice du projet réside en la volonté de réaliser des bâtiments axés vers un développement durable raisonné. La conception s’est donc attachée particulièrement à la performance énergétique, au confort d’usage notamment en période estivale et à une insertion harmonieuse dans l’environnement. Il en découle des options fortes dans le parti architectural qui nous ont conduit à des choix motivés et argumentés : Limitation de l’impact du bâtiment en encastrant son socle dans la pente du  terrain ;  Performance et confort d’usage notamment des bureaux et de l’atelier.

    L’espace libre situé à l’Est est utilisé pour réaliser une noue plantée, au sud des bassins paysagers en cascade permettent de dégager des jardins d’agrément.

    Le parti architectural, les matériaux employés et les plantations des bassins  concourent à limiter l’impact du projet dans le site et assure une insertion harmonieuse dans l’environnement bâti de la ZAC .

    Il s’agit d’une architecture aux lignes épurées et simples, marquée par le traitement singulier et qualitatif de l’étage de bureaux.

    L’orientation du bâtiment s’appuie sur la recherche des orientations Sud pour la partie réservée aux bureaux ainsi que la recherche du meilleur fonctionnement des accès pour les approvisionnements. Le bâtiment s’implante en limite Nord de la parcelle mitoyenne, dégageant ainsi une zone paysagée au sud de la parcelle. Le bâtiment vient se loger dans un décaissé du terrain afin de limiter l’impact sur le site et d’utiliser la pente naturelle du  terrain.

    La volumétrie générale des bâtiments exprime les diverses composantes du projet, mais la partie «noble» étant située au sud, à l’opposé de l’accès principal nous a conduit à exprimer fortement le volume des bureaux par une forte excroissance, venant couvrir largement une partie de la voirie.