Résidence de 44 logements à Balaruc le Vieux

    Construction d’une résidence de 44 logements PLA à Balaruc le vieux (34)

    BBC Effinergie démarche environnementale  HQE

     

    Maître d’ouvrage : OPHLM Hérault habitat

    Surface: 3 200 m2 de SHON

    Montant des travaux : 4.056 M € h.t

    Date : Projet de concours Conception-Construction 2010  - classé second

     

    Vers un  bâtiment « énergie zéro» Il y a urgence de concevoir les nouveaux projets en recherchant la plus grande efficacité énergétique possible. L’objectif «facteur 4» qui tend à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 ne pourra être atteint qu’avec des performances énergétiques grandement améliorées par rapport aux constructions actuelles. Les nouvelles constructions devront être à la fois économes pour elles-mêmes mais également pour compenser le déficit engendré par l’héritage du passé. Il s’agit également d’anticiper le réchauffement climatique de 2 à 3 degrés que le scénario du GIEC. Ce qui en site méditerranéen signifie une bien meilleure prise en compte du confort d’été présent mais surtout futur ainsi que se donner les moyens d’évoluer rapidement vers des bâtiments parfaitement autonomes du point de vue énergétique.

     

    Nous avons privilégié une approche bioclimatique LOW TECH, ou le confort des occupants est privilégié, notamment pour le confort d’été anticipant ainsi largement les performances de la RT 2020.

    ·  Concevoir les façades et toitures du bâtiment comme une enveloppe cohérente permettant de réaliser un confort thermique, hygrométrique, acoustique et visuel

    ·  Assurer une inertie suffisante permettant d’atténuer les variations quotidiennes de température

    ·  Capitaliser les apports solaires passifs pour réduire l’apport de chauffage artificiel

    ·  Choisir des matériaux à faible énergie grise lorsque la performance le permet

    ·  Favoriser les économies d’énergie et de ressources: VMC et chauffage efficace, équipements électriques économes

    ·  permettre au bâtiment d’évoluer rapidement et facilement vers le zéro énergie et récupérer d’une partie de l’eau pluviale