Les Charmes - 40 logements à Béziers

    Construction d’une résidence de 40 logements PLA  -  ZAC de Montimaran à Béziers (34)

    Démarche environnementale 
    Label BBC EFFINERGIE  

    Consommation énergétique de chauffage 7 KWh/m2/an (totale 33 KWh/m2/an)

     

    Maître d’ouvrage : OPH Béziers méditerranée

    Mission : Base

    Surface: 3 500 m2 de SHON

    Montant des travaux : 3.6 M € h.t

    Date : livraison Juillet 2012

     

    Un parti pris paysager et environnemental : Il s’agit de renforcer la structuration sur les deux voies qui bordent le terrain, notamment sur l’allée des charmes au sud, sur laquelle se situe l’accès au projet. La disposition proposée repose sur la volonté de limiter l’impact des stationnements et des voies d’accès ainsi que créer un vaste espace continu paysager, entre les bâtiments projetés.

    Les quatre bâtiments structurent un jardin intérieur propre au projet, les cheminements s’inscrivant dans la pente générale.

    Favoriser la présence du végétal permet de limiter les températures de surface sur les façades les plus exposées et de faciliter la gestion des eaux pluviales (espaces tampons limitant les vitesses d’écoulement, rétention d’eau, abaissement des charges polluantes).

    L’échelle et le fractionnement proposé n’est pas très loin de l’échelle des bâtiments environnants qui facilite l’intégration de l’opération dans le quartier.

    L’architecture est sans ostentation, le traitement de surface vient souligner la morphologie des bâtiments à coursives.

    La démarche engagée pour la réalisation de cette opération de logements sociaux s’inscrit dans la recherche d’une architecture durable et économe en énergie et en ressources. Ainsi les points suivants constituent les principales dispositions: 

    L’orientation retenue et la morphologie proposée dans une recherche de compacité minimisant les déperditions, et une organisation favorisant les logements traversants dont les espaces de jour et grandes terrasses sont orientés plein Sud et où la ventilation naturelle peut s’opérer facilement. Cette configuration permet d’éviter les effets aggravants des vents dominants dans le quartier. Une isolation par l’extérieur donc une inertie intérieure renforcée favorisant le confort d’été (Ubat  inférieur à 0.6 W/m2. K, Les coursives et balcons ont des structures spécifiques afin d’éviter les ponts thermiques). Un contrôle solaire complété par une VMC hygro B permettant à la fois une meilleure efficacité en hiver  et une sur-ventilation nocturne en été.