Développement durable et qualité environnementale

Notre démarche se veut holistique c'est-à-dire qu’il s’agit d’une approche multidisciplinaire, ouverte et transversale d’élaboration des projets. La seule juxtaposition des éléments constitutifs ne suffit pas, leurs interactions conditionnent les choix architecturaux et techniques. De même, les choix tardifs appellent souvent des compensations techniques. Afin de les éviter, l’anticipation doit être la règle, leur intégration doit être opérée dans une réflexion liant tous les critères.

Réaliser des bâtiments durables et efficaces nécessite de travailler de manière itérative pour que la conception bioclimatique et architecturale des projets soit adossée aux validations des logiciels de calcul et de simulation. L’architecte, au cœur de ce processus, depuis la conception jusqu’à la livraison du bâtiment, est le garant de l’adéquation entre les moyens mis en œuvre et les résultats recherchés.

Nos convictions environnementales sont ancrées de longue date dans notre démarche architecturale ; Elles se trouvent aujourd’hui renforcées par la prise de conscience collective parvenue à maturité, qui voit éclore et se développer une demande quasi unanime en terme de performance énergétique, de qualité environnementale et de développement durable.

Jacques NICOLAS a obtenu dès 2002, un diplôme en architecture et en  ingénierie HQE. De même, Francis MAURIN a achevé une formation équivalente sur un an consacrée à l’architecture et au développement durable en territoires méditerranéens à l’Ecole d’Architecture de Montpellier en 2009.

L’élaboration du projet s’effectue dans un équilibre entre respect du programme et critères environnementaux majeurs comme l’implantation des bâtiments (orientations, relation au tissu bâti et à la trame urbaine, et prise en compte du relief), les énergies disponibles sur le site ou à proximité, la gestion de l’eau dans un périmètre élargi, les savoir-faire et matériaux locaux etc.

 

Les choix s’opèrent dès l’esquisse du projet en incluant de manière synchrone et transversale l’ensemble des problématiques liées à l’environnement, aux concepts de développement durable, ainsi qu’au thème prioritaire de l’énergie dont la maîtrise relève de l’engagement citoyen de l’architecte.

L’adéquation des choix aux objectifs fixés, le refus de l’ornementation et la vérité constructive constituent les fondements du projet. Il s’agit de tendre vers un rationalisme objectivé, dans une approche intégrant ces objectifs dans une démarche durable et globale.

Le travail sur l’enveloppe est privilégié (aspect passif et intégré des solutions mises en œuvre notamment pour ce qui concerne le confort d’été et d’hiver) avant d’avoir recours à la technicité des équipements. La recherche de la performance énergétique et du confort des utilisateurs est initiée dès les prémices du projet et constitue une priorité absolue.

L’agence s’est dotée de moyens techniques au travers d’outils de simulation spécifiques: logiciel ARCHIWIZARD, Logiciel de conception de bâtiments passifs au standard PASSIVHAUSS PHPP, module de modélisation du comportement des parois etc.). Ces outils permettent de contrôler dès les phases de conception générale, la validité des options prises ainsi que l’inter-relation des choix. Nous sommes ainsi capables de donner un bilan des consommations énergétiques pour le chauffage, l’ECS et les consommations liées à l’éclairage des locaux, de faire des simulations d’ensoleillement et de maîtrise des protections solaires, de la qualité de la lumière à l’intérieur des locaux, de la capacité de production en énergies renouvelables etc.

Ce volontarisme permet un dialogue précoce et productif avec nos partenaires (bureaux d’études) permettant de se situer d’emblée au-delà de la simple exigence règlementaire pour tendre vers une architecture efficiente.